Gota Catch’em all

https://i1.wp.com/www.megakidshop.fr/site/medias/logo-pokemon.jpg?resize=300%2C136

Sorti en 1996 au Japon, plus tard en 98 au USA, et en 99 en Europe, Pokémon est l’un des jeux les plus connu sur GB, et une référence pour toute une génération, il suffit de voir combien s’extasient des qu’on passe le générique mythique du premier anime, ou le nombre de blagues basées sur Pokémon qu’on peut lire sur Internet. Le concept de la saga Pokémon est issu de la passion de la collection d’insectes, un passe-temps populaire dans les campagnes japonaises, dont raffolait  Satoshi Tajiri, le créateur de la série. Cependant, en grandissant, il a remarqué que l’urbanisation faisait diminuer le nombre d’insectes. Il a également observé que les enfants jouaient à présent chez eux plutôt que dehors et il lui est venu l’idée d’un jeu vidéo, contenant des créatures qui ressemblent à des insectes, appelés Pocket Monster (Monster de Poche) ou Pokémon. Il a pensé que les enfants pourraient se lier à leurs Pokémon en les nommant individuellement, puis en les contrôlant. Comme Satoshi Tajiri ne voulait pas remplir le monde vidéo-ludique de « violence inutile », il a décidé que les Pokémon ne saigneraient ou ne mourraient jamais (Chose qui changera  par la suite puisqu’on trouve des cimetières de PKMN). Anecdote amusante, les personnages principaux ont été nommés d’après Tajiri lui-même, qui a donné son nom à Satoshi (Sacha, en français) et Shigeru Miyamoto qui a donné son nom à Shigeru (Régis, en français)

Dans le principe, nous avons à faire à un RPG assez classique, vous combattez pour augmenter votre expérience et avancer dans l’histoire. Seul bémol, au lieu que ce soit votre héro Satoshi, qui se batte, vous allez faire combattre des “monstres de poche” que vous avez capturé préalablement, pour les  enfermer dans des petites boules de couleurs différentes (selon leur qualité, et leur chances de capturer tel ou tel  type de PKMN) Et pourtant ca marche, plus de 20 millions d’exemplaires de PKMN Rouge et Bleu seront vendus, ce qui en fait l’un des records des ventes dans l’histoire du jeu vidéo. Et s’il marche aussi bien, c’est qu’il plait tout autant aux enfants, qui trouvent les monstres mignons, et qui s’échangent les PKMN à la cour de récré, que les adultes qui y trouvent une dimension très stratégique, tout autant des les combats que dans l’élevage  des monstres pour obtenir les Pokémon parfaits.

Je ne parlerais pas de l’histoire, tant ramené à la réalité est ridicule. Qui va laisser son gosse de 10 ans se barrer de la maison pour qu’un vieux monsieur lui montre des « boules » avant de l’envoyer exploiter des animaux qu’il enferme dans des cages sphériques « magiques » ? De plus le gosse va aller causer à la moitie de la région pour combattre et échanger ses animaux. Il va meme aller affronter des mecs dans des arènes plus ou moins sombres et tortueuses, dont le taff est d’être maitre PKMN (Qui les paye? le gouvernement? la Lige Pokémon?) Et où ces enfants vont-ils dormir et se laver, parce que si l’on regarde bien, il n’y a jamais d’hôtels dans PKMN (Juste une pension pour Pokemon). Donc je suppose que Satoshi et ses amis doivent coucher dehors à la belle étoile, et se laver dans la riviere d’à coté.  Et quant on voit l’agressivité de certains PKMN, comment être sur qu’il ne va pas se faire manger par un Arcanin ou un Leviator affamé pendant qu’ils dorment en foret? On n’oublie souvent de parler de ce genre de choses! Mais non, les PKMN sont tellement gentils qu’il n’attaqueraient personne qui n’a pas de PKMN, et n’essaieraient pas d’attaquer le dresseur plutot que le pikachu qu’il vient de lancer.

https://i1.wp.com/www.canailleblog.com/photos/mon-arcanin-arcanin220110410143337.png?resize=300%2C142

Plaisanterie mise à part, si on fait table rase du scénario qui ne casse pas 3 pattes à un Canarticho, le système de jeu est plutôt bien pensé, la courbe d’évolution des capacités et des caractéristiques est régulière, et rend les combats finissables par un gosse de 10 ans (qui prendra certes plus de temps qu’un adulte (Quoi que)), tout en proposant une durée de vie quasi illimite après avoir fini la guilde en continuant les combats avec ses amis. Car je pense que c’est ce qui a fait la puissance de PKMN, la décision de Nintendo d’avoir des PKMN spécifiques a une version, forçant à les échanger avec un autre pour avoir les (à l’heure actuelle) 649 Pokémons des 5 Génération), ainsi que les combats via connexion via le câble Link sur GB/GBA, puis les sans-fils sur DS qu’il soit local, ou via Internet.

Pour moi, il s’agit d’une de mes série de jeux préférées, sur lequel j’ai passé de nombreuses sur la version bleue (la rouge et la jaune appartenait a mon frère) et au quelle je me suis remis récemment avec Soul Silver et Noir/Blanc.  Je ne saurais que trop la conseiller à tous ceux qui aiment les RPGs, même si je doute que mes lecteurs n’y ont déjà pas tous joué. Par contre, autant les jeux originaux sont très sympathiques à jouer, autant les très (trops) spinoff sont juste mauvais (Les donjons mystères, ou Pokerparc sur Wii sont des insultes au PKMN originel)