Monde en Danger, cherche tueur de Vampire!

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTr4_mWJ8S2Hb3jHwgNxL1lAeW_LdzY6jZ1wIwwuoLNjBvhkljqrA

Dans un précédent article j’avais parlé orienté action-plateforme, je vais maintenant parler de la deuxième génération des Castlevania, la génération RPG, qui a débuté réellement avec Symphony of the Night ou l’on incarnait Alucard, fils de Dracula et d’une humaine.

Dans ces Castlevania, contrairement au premiers, nous n’avons plus un découpage de l’aventure en niveaux distincts, mais nous allons devoir explorer tout le château de Dracula, de façon libre et sans contrainte de temps, ce qui se rapproche plus d’un Metroid, au sens où, pour continuer à avancer dans le château, il est nécessaire de vaincre les boss pour acquérir de nouvelles techniques (Comme le double saut, l’amphibie, ou la transformation en loup & chauve-souris).  Ce qui demande de faire attention aux zones que vous traversez, afin de repérez des zones que vous pourrez explorer par la suite quand vous aurez obtenu la capacité idoine pour vous y rendre. A noter l’ajout aussi d’une carte, l’un des objectifs de ces Castlevania étant d’obtenir les 101% de la carte (En ajoutant les zones secrètes), carte qui indique rapidement les zones non visités dans le cas où vous sauriez perdu et  ne sauriez où vous rendre par la suite.

https://i2.wp.com/www.oocities.org/evheintz/map.jpg?w=380

Et nous avons bien sur l’ajout de point de sauvegarde, permettant de régénérer magie et vie (mais pas cœurs). Nous avons bien sur une gestion d’inventaire, car et oui, fini l’unique fouet tueur de vampire, nous avons maintenant le choix entre épée courte, longue, lance, marteau, hache, sabre, ou encore pistolet et arc. Nous trouverons ses armes soit sur des ennemis, soit sur des corniches difficilement accessibles, soit directement dans de boutiques. Car maintenant, l’argent que vous pouvez récoltez dans les chandeliers et sur les ennemis, ne sort plus au score mais plutôt à financer votre équipement (remarque, si j’étais le fils/ la réincarnation de Dracula, je ne perdrais pas mon temps et mon argent, et je pillerais directement la dite-boutique). En plus des armes, vous pouvez aussi vous équipez d’armure, cape, bottes et accessoire, afin d’augmenter vos caractéristiques, ou gagnez des capacités spéciales. Vous pouvez aussi récupérez des familiers, qui contre une consommation régulière de votre barre de magie, vous suivront afin d’infliger quelques dégâts à vos ennemis. Les classiques couteaux, haches, boomerangs, saintes bibles et eaux bénites, sont par contre toujours là, qui contre des cœurs, vous permettent de les utiliser. Enfin, et pas des moindres, RPG signifie aussi expérience et niveau, et Castlevania n’y fait pas défaut en proposant une grille d’expérience, qui a chaque niveau permets d’augmenter la vie, la magie, et les quelques caractéristiques classiques (Force, Chance, Agilité, Sagesse)

Nous retrouvons par moment des musiques des premier opus (Entres autres Vampire Killer et Bloody Tears), ainsi que les ennemis classiques : squelettes, zombie, yeux volants, créature de Frankenstein, homme-poissons, chauve-souris, loups et wargs, … Mais nous trouvons une nouvelle diversité dans les boss, par contre, adieu Chevalier squelette, Momie, et Golem de pierre (Même si l’on affronte toujours la Mort, Camillia et Dracula). Par contre, la difficulté reste au RDV, même si l’expérience permet de passer d’un combat perdu d’avance, d’un combat facilement gagne en l’espace de 3~4 niveaux. Il est d’ailleurs assez conseillé de grinder le plus possible a l’arrive d’une zone de boss pour ne pas avoir à le recommencer 5 fois.

https://i1.wp.com/www.j-truc.com/oldies/sotn/sotn07.jpg?resize=300%2C235

Encore une fois, il s’agit d’un des mes style de jeux préférés, souvent copié, jamais égalé. Je ne saurais que trop le conseiller aux fans de A-RPG 2D a l’ancienne (Je n’adhère pas aux Castlevania 3D), et aussi a ceux qui n’ont pas eu la chance d’y gouter. Vous pouvez trouver Symphony of the Night sur le XBLA, et sur le PSN. Je vous conseille aussi les 3 opus GBA (Circle of the Moon, Harmony of Disonnance et Aria of Sorrow) ainsi que le 3 opus DS (Dawn of Sorrow,  Portrait of Ruins et Ordre of Ecclesia)

+ Les Plus

– Les Moins

+ Des musiques toujours plus superbes

+ La maniabilité bien améliorée par rapport aux premiers opus.

+ La gestion d’inventaire qui permet beaucoup de stratégies

+ Les graphismes 2D

– C’est dur, c’est dur, c’est dur !

– Une linéarité malgré les châteaux ouverts.

– Les graphismes 2D