Who’s Afraid of the Dark ?

Jeu d’horreur crée à l’origine sur NEC PC-9801 en 1996 par un étudiant de 22ans, Makoto Kedouin, via l’outil RPG Tkool Dante 98, il sera réadapté en 2008 par TeamGrisGris sur PC, et sortira sur PSP en 2010 sous le titre Corpse party BloodCovered: …Repeated Fear. Il sera traduit par XSeed et sortira chez nous sous le titre Corpse Party.

corpse_party-1

Corpse Party NEC PC-9801

Corpse Party PSP

Corpse Party PSP

On y suit les aventures des lycéens de l’Académie Kisaragi, qui, suite à un charme promettant de rester toujours amis avec l’une de leur camarade qui doit partir le lendemain, se retrouve projeté dans l’école primaire Heavenly Host qui est hantée par les fantômes d’enfants suite à des morts étranges. Ils se retrouvent tous séparés au sein de l’école, et commencent à la fouiller pour en trouver la sortie et fuir ensemble. Ils vont alors tomber sur les cadavres de tous les autres collégiens/lycéens qui s’étaient, eux aussi, retrouvé au sein de l’école, et qui n’ont jamais pu fuir, mort de faim, ou tué dans de bien étranges circonstances. Il découvriront enfin que c’est l’esprit d’une petite fille morte 50 plus tôt, Sachiko Shinozaki qui a créé ce lieu, et qui les empêchent de le quitter.

116209

Le jeu est un survival horreur 2D vu du dessus avec des éléments de RolePlay. Vous contrôlez à tour de rôle chacun des 7 personnages: Satoshi Mochida, Naomi Nakashima, Ayumi Shinozaki, Yoshiki Kishinuma, Yuka Mochida, Seiko Shinohara, ou leur professeur Yui Shishido. Pour avancer, vous devez interagir avec l’environnement, afin de retrouver vos camarades, ou de trouver un moyen de passer les nombreux gouffres qui se trouvent dans les couloirs entre les salles de classes. Vous aurez aussi à ouvrir des portes fermées ou bloquées par des éléments du décor ou des fantômes. Il y a beaucoup de fins, la plupart étant mauvaises et souvent très douloureuses pour vos personnages (décapitation, yeux énucléés, langue arrachée, pendaison, …) Certaines morts sont illustrées par des CG, mais la plupart sont uniquement décrites uniquement via le texte, agrémentées de *Splosh* sonores des plus ragoûtants.

maxresdefault

L’histoire est assez prenante, et on s’attache vite aux personnages, même si j’ai pris un malin plaisir sadique à obtenir toutes les mauvaises fins. Je conseille le jeu aux fans de survival qui n’ont pas peur de la vue 2D, ou de l’anglais, la licence n’ayant jamais été traduite chez nous. Le jeu est dispo sur le PSN de la Vita pour 9.99: lien